En 1994, des rumeurs prétendaient que Courtney Love, la femme de Kurt Cobain, portait l'enfant de Trent.
Samedi 21 Juillet 2018    Plan du Site    Contact    Rechercher  :    
Ajouter cette page à vous favoris Faire de cette page votre page de démarrage Faire connaitre ce site par mail
Vote
Jeux
Cartes Postales
Livre d'or
Chat
Forum
Commentaires
Quel Trent êtes-vous ?

Ecrire un commentaire
Retour à la fiche de 'Further Down the spiral'


Le 14/2/2006 22:12 : Message de KrusKa [cslawi@hot.fr]
jvien de le recevoir je suis sous le chok les remix de Mr Self Destruct sont epoustouflants tout kom le reste de lalbum dailleur




Le 18/7/2005 12:26 : Message de le roi arthur [bebenin2004@yahoo.fr]
"further down the spiral" est de loin le meilleur album de remix de NIN. Sur la version américaine, "hurt (quiet)" est une version de hurt où la voix de trent est plus audible, avec moins de grésillements en bruit de fond. c'est une bonne idée, d'autant qu'un des points forts de cette musique est son texte. La seule piste un peu chiante ici est "erased, over,out" l'idée n'était pas mauvaise de faire une musique d'ambiance malsaine mais elle est beaucoup trop répétitive. La musique "the beauty of being numb" est bien plus réussie, elle commence en crescendo avec des bruits de voix étouffés et des sonorités étranges et puis s'interrompt brutalement et devient calme, avec une petite mélodie très nostalgique du plus bel effet. Sur la version anglaise, "ruiner version" et "heresy version" sont très réussies, mais versent dans un style beaucoup plus orienté "techno". Petit point négatif: trent chante faux dans "hurt(live)" sur le dernier "I will make you hurt".
Maintenant concernant les 2 versions, le remix "the art of self destruction part one" est de loin le meilleur remix de mr self destruct, avec son début calme et son crescendo qui amène à une cacophonie agressive sur fonds de percu bien rapides et énergiques.
"piggy(nothing can stop me now)" est moins réussi que l'original,mais en revanche le remix "the downward spiral the bottom" est excellent, quoique un peu long.
autre chose : il n'y a aucun remix de "the becoming" ni de "I do not want this" ce qui est vraiment dommage vu que ce sont toutes deux des excellentes musiques de "the downward spiral", ils auraient du au moins faire un petit qqchose par rapport à ça, au lieu de nous balancer 4 remix de mr self destruct, dont certains se ressemblent beaucoup, et de plus le remix "final" est trop long et chiant. enfin...

en résumé, malgré quelques différences dans le tracklisting,aussi bien la version us que la version uk de "the further down the spiral" sont réussies. un très bon ep!

(perso je n'ai pas de préférence pour une version ou l'autre, je préfère le remix de hurt sur la version us et j'aime beaucoup "the beauty of being numb" mais d'un autre coté j'adore les remix de heresy et de ruiner sur la version uk, donc je n'aurais qu'un conseil à donner: écouter les 2 versions!)




Le 11/5/2005 19:43 : Message de pogo [greggy79@caramail.com]
Le 2eme album de nin que j'ai écouté(merci grand frere),c'était en 95...des remixs de fou,charlie clouser au summum(ruiner,heresy),encore plus glauque que the downward spiral lui même!Les versions d'eraser sont terribles,la pire,erased,over,out...malade!Bref,le meilleur travail de remix jamais fait sur du nin!A avoir absolument.




Le 27/1/2005 20:54 : Message de josette [lapetite_josette@yahoo.fr]
une pure merveille. Et puis, des remix du groupe COIL (disparu depuis), ça ne se loupe pas.




Le 23/10/2004 17:12 : Message de 666nightmare666 [felix@thefreecat.org]
C'est album ressemble à de l'indus old-school style Throbbing Gristle.
Eraser (denial; realization) me fait bcp penser à Ministry.




Le 21/6/2004 19:05 : Message de Acrylik Ecstazie [katia_lydz@hotmail.com]
Alors là je capte pas..."Further Down The Spiral" dernier album au classement!!!!! ca mérite d'ètre réparé tout de suite!!! pour moi cet album est génial...bien que il soit de qualité égale à "The Downward Spiral" pour ma part je préfère ces sombres remixes, ces joyaux d'impuretés malsaine et douloureuses...à part "Piggy(nothing can stop me now)" franchement ennuyeux et loin de, rien à jeter ici, même pas l'instrumental incongru d'Aphex Twin("At The Heart Of It All"). On va de surprise en surprise, d'émotion en émotion. Que ce soit une techno-trance ultra sophistiquée et synthétique ("Ruiner" LA claque, "Heresy"...) ou au contraire de l'indus crade, bouillant et tranchant comme de l'acier sortant du haut fourneau ("The Art Of Self-Destruction Part 1 & 3", "Eraser (Denial,Realisation)"...) on s'éclate!!! Le sommet est atteint avec ce "The Downward Spiral (The Bottom)" absolument monstrueux et qui ne ressemble à RIEN (et je pèse mes mots) de connu! ca ressemble à eeeeeeuuuh beeeen....sachez seulement que son doux patronime dont on l'a affublé pour ce remix (The Bottom = le fond...) lui convient tout à fait!!!!! parfait pour embrasser tendrement une meuf koi!!! (nsp Aky...) Pour finir on se tape la remix completement destructurée et expérimentale de "Self Destruction, Final" qui laisse en état de surexitation totale!!! Il ne me reste qu'a écouter les autres versions de l'album pour découvrir "Erased, Over Out" qui m'a l'air bien horrible (*impatience*) et surtout "Eraser (Polite)" qui tient plutot de la farce il me semble!!!! bon ben arragez vous pour rétablir cet album comme il se doit dans le classement!!! et vive NIN! AE




Le 8/10/2003 15:59 : Message de stilnox [stilnoxx@hotmail.com]
1 Piggy (nothing can stop me now)
Ca commence très fort avec un remix de Rick Rubin (accessoirement producteur des Beastie Boys, Slayer, Red Hot, AC/DC...), qui donne à Piggy une pêche inattendue, grâce à une techno carrée et un traitement des guitares bien noisy

2 The art of self-destruction (1)
Une intro ambient qui va crescendo jusqu'à devenir du hardcore saturé et complètement destructuré (la grosse claque du disque, elle est là)

3 & 9 Self Destruction (2) (final)
Electro lourdement indus, un peu casse burne si vous êtes pas déchirés, et encore, attention à la gerbe

4 The downward spiral (the bottom)
Encoe + sombre que l'original, puis au bout d'1 mn on entend 1 hurlement et là, ça se barre en couilles dans une ambiance étrange et totalement abstraite. Lynchien et scotchant

5 Hurt (quiet)
Version clean de l'original, par Reznor, bizarrement sobre au milieu des remixeurs qui pètent un plomb pour la plupart. Belle chanson quand même, y'a pas à chier

6 Eraser (denial)
Coil encore... Inclassable

7 At the heart of it all
Bel instru mélancolique d'Aphex Twin, mais je vois pas le rapport avec NIN... Enfin entre 2 Coil ça passe bien

8 Eraser (polite)
Sur une flûte moyenâgeuse, Reznor débite les pires saloperies sur un ton totalement distancié, joli coup pervers

10 Ca délire sec avant qu'Aphex Twin ne prenne le relais au milieu et calme le jeu

11 Erased, Over, Out
Des hurlements caverneux en boucle sur une instru très minimaliste
Malsain et trop long





Ecrire un commentaire
Retour à la fiche de 'Further Down the spiral'

Dernière mise à jour : le 09/09/2003
Plan du site | Contact | Recherche | Webmaster © 1996 - 2005 Laurent CARON